C’est probablement la chimère la plus ancrée dans l’inconscient collectif, car elle sollicite le plus primitif de nos sens, l’odorat et fait donc appel à l’intuition et l’imagination.

Bien que les compositions que nous proposons sont destinées à être utilisées telles quelles, la tentation est grande de créer sa propre fragrance. La création d’une identité sensorielle est en effet un vecteur de communication établi par les fragrances afin de créer un lien émotionnel profond, intense, unique et personnalisé avec une personne, ou une clientèle.

L’odorat étant lié à la mémoire profonde, il génère des émotions et des réflexes, c’est ce que vise à déclencher une odeur unique, crée pour porter un message et induire une réaction affective, émotionnelle, intuitive, irrationnelle et particulièrement durable. D’où l’importance de bien construire son identité sensorielle afin qu’elle soit unique, repérable et identifie vos produits, bougies, savons, crèmes, parfums, baumes, onguents.

Avec le formulaire de pesée ci-dessous et la méthodologie que nous vous proposons, créer son parfum est simple.

* Les composants sont indiqués sur le formulaire à titre d’exemple

Méthodologie :

La méthologie est assez simple, même si il s’agit de préparer vos compositions pour un objectif professionnel, avec l’avantage que les fixateurs sont déjà inclus dans nos bases. Passer de 30g de pesée à 1kg nécessaires à une petite fabrication n’est finalement qu’une question d’extension. Cette étape ne nécessite que peu d’équipement finalement :

  • Des pipettes et des touches à sentir (vous en recevrez une trentaine avec chaque kit échantillon qu’il vous suffira d’étiqueter du nom de la base prélevée pour pouvoir les ré-utiliser)
  • une petite balance de portée 100g et précision 0,1g que l’on trouve facilement sur internet
  • quatre flacons vides (un pour l’accord de fond, un pour l’accord de coeur, un pour l’accord de tête et un pour la pesée finale)

En préambule vous devez définir l’application pour laquelle vous destinez votre création (parfum, onguent …), et la saison (été, notes florales et fraîches, hiver notes chaudes et sucrées).

Ensuite, vous devez peser successivement votre note de fond (NF, étape 1), votre note de coeur (NC, étape 2) puis votre note de tête (NT, étape 3).
Il faut ensuite déterminer dans l’étape 4 les proportions relatives de ces trois notes (NF, NC et NT) afin de déterminer l’accord final.

Une étape 5 d’ajout de notes mineurs peut-être nécessaire pour ajuster l’ensemble.

Lorsque la formule est validée (application, composition, solvant*, proportions relatives), vous pouvez réaliser la dilution finale, car votre parfum et prêt !

* Les principaux solvants sont l’alcool surfin de parfumerie, une huile végétale (idéalement de l’huile d’amande douce), ou un baume qu’il est facile de réaliser soi-même que l’on soit professionnel ou particulier.


Nos dernières actualités