Formules de baumes

Parfois appelés parfums solides, les baumes reviennent à la mode alors qu’ils sont à l’origine des parfums, tels que les fabriquaient les égyptiens à leur apogée (-1000 – -1500 av JC) qui les préparaient alors à partir de matières grasses semi solides qu’ils utilisaient pour leur pouvoir extractif des odeurs de plantes aromates méditerranéennes de l’époque

Ils se conservent bien, sont facile à réaliser à partir de matières premières faciles à approvisionner, et se divisent en quatre types :

  • les solides (type cire de carnauba)
  • les cires (cire d’abeille, beurre de cacao)
  • les beurres (karaté, de mangue, d’avocat …)
  • les huiles fluides (huiles végétales grasses, pépin de raisin, amande douce …)

On peut limiter un peu leur apparence grasse en ajoutant un peu d’amidon (moins de 5%), et limiter leur rancissement par ajout d’anti-oxydants que l’on trouve en pharmacie (à une concentration de l’ordre de 0,5%)

Le mode opératoire est commun à toutes les formules ci-après, et consiste à faire fondre au bain marie les matières premières les plus solides, puis arrêter le bain marie plus durs, pour intégrer petit à petit les matières premières les plus fluides et avant solidification d’éventuels anti-oxydants (Vit E).
Lorsque le baume est solidifié et stabilisé, on le refond alors pour y joindre la base parfumantes.


Quelques formules simples * :

Formule classique type onguent
– 17 g de cire de candelilla
– 42 g de beurre de karité,
– 42 g d’huile d’abricot
– quelques grammes d’huile de germe de blé (entre 3 et 6 jusqu’à obtenir la consistance souhaitée après refroidissement).

Formule type stick à lèvre
– 80 g d’huile végétale
– 20 g de cire d’abeille

Formule baume type baume à lèvre
– 2 g de cire d’abeille
– 25g de beurres (cacao, karité
– 63g d’huiles végétales fluides (germe de blé, amande douce …-



* On trouve ces formules et de nombreuses autres dans le célèbre « Pouchers »: Perfumes, Cosmetics and Swaps. 9th edition, WA Pouchern Chapman and Hall

Composer son parfum.

C’est probablement la chimère la plus ancrée dans l’inconscient collectif, car elle sollicite le plus primitif de nos sens, l’odorat et fait donc appel à l’intuition et l’imagination.

Bien que les compositions que nous proposons sont destinées à être utilisées telles quelles, la tentation est grande de créer sa propre fragrance. La création d’une identité sensorielle est en effet un vecteur de communication établi par les fragrances afin de créer un lien émotionnel profond, intense, unique et personnalisé avec une personne, ou une clientèle.

L’odorat étant lié à la mémoire profonde, il génère des émotions et des réflexes, c’est ce que vise à déclencher une odeur unique, crée pour porter un message et induire une réaction affective, émotionnelle, intuitive, irrationnelle et particulièrement durable. D’où l’importance de bien construire son identité sensorielle afin qu’elle soit unique, repérable et identifie vos produits, bougies, savons, crèmes, parfums, baumes, onguents.

Avec le formulaire de pesée ci-dessous et la méthodologie que nous vous proposons, créer son parfum est simple.

* Les composants sont indiqués sur le formulaire à titre d’exemple

Méthodologie :

La méthologie est assez simple, même si il s’agit de préparer vos compositions pour un objectif professionnel, avec l’avantage que les fixateurs sont déjà inclus dans nos bases. Passer de 30g de pesée à 1kg nécessaires à une petite fabrication n’est finalement qu’une question d’extension. Cette étape ne nécessite que peu d’équipement finalement :

  • Des pipettes et des touches à sentir (vous en recevrez une trentaine avec chaque kit échantillon qu’il vous suffira d’étiqueter du nom de la base prélevée pour pouvoir les ré-utiliser)
  • une petite balance de portée 100g et précision 0,1g que l’on trouve facilement sur internet
  • quatre flacons vides (un pour l’accord de fond, un pour l’accord de coeur, un pour l’accord de tête et un pour la pesée finale)

En préambule vous devez définir l’application pour laquelle vous destinez votre création (parfum, onguent …), et la saison (été, notes florales et fraîches, hiver notes chaudes et sucrées).

Ensuite, vous devez peser successivement votre note de fond (NF, étape 1), votre note de coeur (NC, étape 2) puis votre note de tête (NT, étape 3).
Il faut ensuite déterminer dans l’étape 4 les proportions relatives de ces trois notes (NF, NC et NT) afin de déterminer l’accord final.

Une étape 5 d’ajout de notes mineurs peut-être nécessaire pour ajuster l’ensemble.

Lorsque la formule est validée (application, composition, solvant*, proportions relatives), vous pouvez réaliser la dilution finale, car votre parfum et prêt !

* Les principaux solvants sont l’alcool surfin de parfumerie, une huile végétale (idéalement de l’huile d’amande douce), ou un baume qu’il est facile de réaliser soi-même que l’on soit professionnel ou particulier.

Rapport qualité/prix.

Au delà de la note olfactive, un critère subjectif impossible à évaluer (on aime ou on aime pas), il existe une valeur que peu de fournisseurs vous indiquent : La concentration de leurs fragrances. Or, c’est la seule valeur qui vous permette objectivement de comparer le rapport qualité/prix de vos achats.

Une fragrance est composée de trois notes (tête, coeur et fond) constituées de matières actives, diluées sur un solvant dont la fonction est d’homogénéiser et solubiliser l’ensemble. Au delà du pourcentage nécessaire à la solubilisation des différents constituants actifs, le(s) solvant(s) peuvent être ajoutés pour diminuer le prix de revient du produit, mais ce faisant ils en diminuent aussi la concentration et la puissance olfactive.

Ainsi une fragrance A concentrée à 68% et dont le flacon de 30ml est vendu 6,2€ est finalement 2 fois  plus économique qu’une fragrance B concentrée à 33%, dont le flacon de 30ml serait vendu 5,8€.

Pour comparer, demandez à votre fournisseur la Concentration Réelle de son produit (= 100 – % solvant), et appliquez la formule suivante pour calculer la VA (Valeur Absolue) de vos fragrances:

Valeur Absolue de la fragrance pure = (100 x prix de vente du flacon de 30ml) / Concentration Réelle.

Si votre fournisseur est équipé d’un laboratoire de contrôle qualité comme le nôtre, alors il doit être en mesure de vous indiquer la valeur CR !